Archives par mot-clé : édition électronique

Le corpus épigraphique bourguignon (VIIIe-XVe s.): Des catalogues aux applications numériques

Journée d’études : 23 octobre 2018, 10h-17h

Galerie Colbert – Salle AVD (Architecture, Ville, Design), 1er étage – porte 133, 6, rue des Petits-Champs – Paris 2e

Palais-Royal – Musée du Louvre (Métro 1 et 7) et Bourse (Métro 3)

Dans le cadre de la collaboration établie par les programmes consolidés des CIFM (Corpus des Inscriptions de la France Médiévale  – CESCM-Poitiers) et CBMA (Corpus Burgundiae Medii Aevi  – LaMOP – Paris), leurs équipes ont constitué un corpus de plus de 1400 inscriptions bourguignonnes du VIIIe au XVe siècle, publiées ou inédites, écrites en différentes langues, latin et ancien français en particulier.

Le propos de cette journée d’études est de revenir sur le processus d’acquisition et de structuration des données du corpus et d’évaluer son potentiel d’exploitation pour la recherche historique au regard des différents traitements informatiques possibles, linguistiques et spatiaux. Il s’agit de discuter, sur la base des différentes expériences réalisées, aussi bien des caractéristiques propres du matériel linguistique des inscriptions que de leurs usages dans l’espace et dans le temps.

Cette journée d’études est ouverte à tous les intéressés. En vue de l’organisation matérielle, les collègues souhaitant assister à cette rencontre sont priés de nous informer de leur présence avant le 08 octobre 2018 : cbma.project@gmail.com

Porté par le LaMOP (Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris – UMR 8589) et le CESCM (Centre d’études supérieures de civilisation médiévale – UMR 7302), ce projet bénéficie du soutien du LabEx haStec (en partenariat avec l’IRHT – Institut de recherche et d’histoire des textes – CNRS UPR 841, le Centre Jean Mabillon -EnC – EA 3624 et le LEM/CERCOR (Laboratoire d’Études sur les Monothéismes – UMR 8584 / Centre européen de recherche sur les congrégations et les ordres religieux) et du Consortium COSME2 (CNRS – TGIR Huma-Num).

Organisation et coordination scientifique :
Eliana Magnani, CNRS – LAMOP UMR 8589 eliana.magnani@univ-paris1.fr
Estelle Ingrand-Varenne, CNRS – CESCM UMR 7302
estelle.ingrand.varenne@univ-poitiers.fr

PROGRAMME

Acquisition et traitements

 10h – Introduction. Autour du corpus épigraphique bourguignon : chiffres, chronologie, langues – Eliana Magnani (CNRS, Lamop) et Estelle Ingrand-Varenne (CNRS, CESCM)

10h40 – De l’OCR à Philologic. Un parcours informatique – Pierre Brochard (CNRS, Lamop)

11h20 – Le matériel épigraphique révisé et complété. Le traitement des inscriptions de la fin des années 1990 à aujourd’hui – Aurore Menudier (CESCM) 12h-12h30 – Discussions

 Exploitations 

14h – La lemmatisation des inscriptions est-elle possible ? – Nicolas Perreaux (Université de Francfort)

14h40 – Les inscriptions d’après des expériences en SIG – Davide Gherdevich (Univ. Versailles-Saint-Quentin, DYPAC), Thomas Lienhard (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lamop)

15h30 – Pause

16h – Discussions et tour de table conclusif

TELMA

Traitement Électronique des Manuscrits et des Archives

Porteur principal et responsable du projet : IRHT – Paul Bertrand (UCLouvain – Université de Louvain, membre associé à l’IRHT)

Membres IRHT, à titre principal : Paul Bertrand, Cyril Masset.

Partenaires : TGE Adonis puis COSME (Consortium Sources Médiévales), EnC jusqu’en 2009.

Dates : 2005-

Objectifs

TELMA –Traitement électronique des manuscrits et des archives– est une collection de l’IRHT, dédiée aux éditions critiques électroniques et à la publication de répertoires numériques de sources médiévales. Née en 2005 comme un centre de ressources numériques du CNRS en collaboration avec l’École nationale des Chartes, TELMA est devenu en 2009 une plate-forme de services (de l’aide et conseil jusqu’à la réalisation entière du corpus) et de diffusion (avec respect des normes et standards, interopérabilité entre les corpus et archivage pérenne des données). Son objectif est de mettre en ligne, à la disposition de la communauté scientifique, des corpus de sources et les instruments de recherche nécessaires à leur exploitation.

TELMA met à la disposition des chercheurs qui le souhaitent une expertise et des outils, afin de les aider à produire eux-mêmes des corpus édités et des outils d’érudition, de manière ergonomique et intuitive, en fonction des besoins et des nécessités des enquêtes.   La structure des corpus publiés est conçue avec les chercheurs, en suivant un modèle TEI de manière assez libre.

Un conseil scientifique valide et encadre désormais les projets en cours de publication ainsi que les choix techniques et scientifiques de la plate-forme. En 2017-2018, l’infrastructure technique mise en place en 2005 et revue en 2010-2011 a été complètement mise à jour (par G. Porte) pour favoriser l’interopérabilité des données. A cette occasion, plusieurs séries ont été constituées et les corpus de la série « Sources Diplomatiques » ont été rapprochés davantage encore pour des interrogations croisées plus fructueuses.

 

Résultats

Série « Sources Diplomatiques »

  • Chartae Galliae – base de données consacrée aux actes écrits relatifs à la France (dans ses frontières actuelles) jusqu’à la fin du XIIIe siècle, éd. B. Tock (UStrasbourg) http://www.cn-telma.fr/chartae-galliae
  • Chartes originales antérieures à 1121 conservées en France, base de données qui présente le texte, et bientôt les reproductions photographiques, de l’ensemble des chartes originales antérieures à 1121 conservées en France. La base de données permet la recherche des actes en fonction de leur auteur, de leur bénéficiaire et la recherche lexicale. Ed. CRULH, U. Lorraine. http://www.cn-telma.fr//originaux/index/
  • Chartes originales (1121-1220) conservées en France : Dans la continuité du projet « chartes originales antérieures à 1121 conservées en France », l’équipe de l’Axe Diplomatique du CRUHL a souhaité mettre à disposition des chercheurs les actes originaux produits entre 1120 et 1220 actuellement conservés en Lorraine. . Ed. CRULH, U. Lorraine. http://www.cn-telma.fr//originaux2/index/
  • Cartulaire de Nesle : cartulaire laïque de la seigneurie de Nesle (Côte-d’Or, arr. Montbard, cant. Laigne) est conservé au Musée Condé à Chantilly (série GB, XIV F 22). Ed. X. Hélary (CIHAM). http://www.cn-telma.fr//nesle/index/
  • Actes royaux – dans le cadre du Corpus Philippicum, la présente édition intègre des actes de Philippe III et de Philippe IV encore inédits, aussi bien en analyses qu’en éditions. A ce noyau initial, viendront s’ajouter d’autres éditions d’actes royaux au fur et à mesure de l’avancement des travaux des chercheurs. Ed. Corpus Philippicum, IRHT. http://www.cn-telma.fr//actesroyaux/index/
  • Ordonnances de l’Hôtel – dans le cadre du Corpus Philippicum, édition d’ordonnances inédites du registre JJ 57 du Trésor des chartes – Ed. Corpus Philippicum, IRHT – http://www.cn-telma.fr//ordonnances/index/
  • Enquêtes menées sous les derniers Capétiens – toujours dans le cadre du Corpus Philippicum, près de 150 enquêtes administratives datant du règne des derniers Capétiens. Notamment de Philippe IV le Bel avec quelques textes du règne de Philippe III et quelques textes datant des règnes des fils de Philippe IV. Ces enquêtes du Corpus Philippicum furent copiées dans la plupart des fonds d’archives de France. Il ne s’agit ici que d’un échantillon de l’ensemble des copies réalisées. Ed. Corpus Philippicum, IRHT. http://www.cn-telma.fr//enquetes/index/
  • Testaments royaux – édition de testaments royaux français édités et inédits. Ed. Corpus Philippicum. A paraître, 2018.
  • APOSCRIPTA database – Lettres des papes [telles qu’elles sont connues par leurs destinataires et non par les registres pontificaux, des origines à nos jours] (Ed. Julien Théry, CIHAM, 2018, en cours de publication).
  • Inventaire sommaire des chartes de la collection Moreau, BnF (Ed. Benoît-Michel Tock, U. Strasbourg, 2018, en cours de publication)
  • Projet « Bullaire franciscain » et « documentation franciscaine concernant l’Orient et la ‘‘Terre sainte’’ », Ed. I. Heullant-Donat, Université de Reims, CERHIC-EA 2616, 2016-2018, en cours de mise en ligne.
  • Ethiopian Manuscripts Archive : Un ensemble de textes issus des archives manuscrites du royaume chrétien d’Éthiopie. Cette édition est un projet collectif mené par des historiens et philologues travaillant sur la documentation manuscrite produite par le royaume chrétien d’Éthiopie entre le xe et le xxe siècle. Ed. A. Wion (IMAF). En cours de publication.

Série « Outils et Répertoires »

  • CartulR – Répertoire des cartulaires médiévaux et modernes – Répertoire évolutif de plus de huit mille cinq cents cartulaires manuscrits français médiévaux et modernes. Ed. P. Bertrand (IRHT-UCLouvain) – http://www.cn-telma.fr//cartulR/index/
  • Catalogue de manuscrits liturgiques médiévaux et modernes – Ce répertoire propose une série de notices de manuscrits liturgiques conservés en France, notamment ceux qui ne figurent pas dans les catalogues du chanoine Leroquais. Ed. J.-B. Lebigue (IRHT) – http://www.cn-telma.fr//liturgie/index/
  • Luxury Bound – corpus de près de 3700 manuscrits illustrés aux anciens Pays-Bas au Bas Moyen Âge, qui a été compilé, entretenu et mis à jour dans une base de données dans les années 1997-2010, éd. H. Wijsman (IRHT) http://www.cn-telma.fr//luxury-bound/index/
  • Base de données « Légendiers » (IRHT –Soc. Bollandistes –UNamur), 2015-2018, à mettre en ligne.
  • Leges Populi Romani : LEPOR (LEges POpuli Romani) est une base de données en cours d’élaboration qui, lorsqu’elle sera achevée, comprendra environ 880 notices, dont chacune sera consacrée à une loi comitiale du peuple romain. Ed. J.-L. Ferrari (AIBL).

Série « Textes »

  • Fruit d’une collaboration étroite entre spécialistes des textes antiques et spécialistes de l’iconographie gréco-romaine, la base CALLYTHEA met à disposition du public des textes poétiques de l’époque hellénistique, d’accès parfois difficile, qui évoquent ou relatent un épisode mythologique. Ed. ANR CAIM http://www.cn-telma.fr//callythea/index/
  • Le statut légal des minorités religieuses dans l’espace euro-méditerranéen – base de données des textes normatifs relatifs au statut juridique des minorités religieuses dans les sociétés chrétiennes et islamiques médiévales. Ed. projet européen RELMIN, John Tolan, U. Nantes. http://www.cn-telma.fr//relmin/index/
  • Lettres d’Yves de Chartres (Ed. Geneviève Giordanengo, 2018), à paraître en 2018.

Épigraphie numérique : le projet TITULUS

TITULUS : édition électronique du Corpus des inscriptions de la France médiévale et base de données en épigraphie médiévale

Le Corpus des inscriptions de la France médiévale du CESCM, entreprise de publication qui recense depuis 1969 l’ensemble des textes du Moyen Âge gravés ou inscrits sur le métal, la pierre, le bois, le verre, etc. se trouve aujourd’hui confronté aux défis d’ecdotique posés par les nouvelles technologies, en matière d’édition numérique et de gestion et mise à disposition des fonds patrimoniaux d’une part, et par les réflexions épistémologiques sur l’épigraphie et les sciences auxiliaires en général.

Forte de cette riche expérience et des acquis du programme ANR ORIFLAMMS (Ontology Research, Image Features, Letterform Analysis on Multilingual Medieval Scripts) qui a permis de fructueuses comparaisons avec les travaux des épigraphistes antiquisants à travers EPI-DOC et des médiévistes travaillant sur d’autres supports (chartes, manuscrits, sceaux), l’équipe du CESCM a lancé en 2016 le projet TITULUS. Trois objectifs le guident :

  • Proposer à un large public, chercheurs, étudiants, professionnels du patrimoine ou amateurs, des sources encore trop méconnues en les rendant accessibles via le web : d’une part par la numérisation des anciens volumes sur Persée, d’autre part par une édition électronique en ligne des nouveaux tomes ;
  • Donner de nouveaux instruments de recherche ;
  • Proposer une édition dynamique, prenant en compte les nouvelles interrogations des chercheurs sur la culture visuelle, graphique et matérielle, la disposition, la gestion de l’espace d’écriture, tout en respectant la philosophie du CIFM depuis l’origine : la simplicité.

À la fois idée et matière, texte et objet, l’inscription possède une dimension visuelle, graphique, matérielle et contextuelle ; autant d’éléments qu’il est souvent difficile de fournir au lecteur dans la limite d’un livre imprimé. En prenant en compte l’ensemble des signes tracés sur une inscription (lettres, ponctuation, décor, signes d’abréviation) et en associant l’édition à l’image, la forme électronique proposera bien plus qu’un complément d’information mais une nouvelle façon d’appréhender l’inscription sous tous les points de vue. Elle proposera également une édition dynamique en XML-TEI et non plus un corpus statique ; celui-ci pourra désormais être augmenté et corrigé au fur et à mesure des découvertes archéologiques, des précisions chronologiques, des produits des comparaisons à grande échelle, etc. En associant à la notice « traditionnelle » l’ensemble du matériel utilisé pour sa rédaction, l’édition électronique ne donnera pas seulement à lire le produit de la recherche mais la recherche en tant que processus, en permettant au lecteur de suivre pas à pas le raisonnement de l’éditeur pour le confirmer ou éventuellement le nuancer.